Collection: Les + de 50 ans de Tout Bordeaux

0 produits

Téléchargez Les + de 50 ans de Tout Bordeaux

Cliquez sur ce lien depuis votre téléphone :

https://elyot.page.link/rioU5jVw4o8Rsxd89

Ou

Photographiez directement depuis votre téléphone ce QR code et laissez vous guider. 

 


Pleine de projets et de sérénité, vous avez tout ce qu’il faut pour être bien dans votre peau et le rester pendant encore quelques dizaines d’années. La preuve…

On sait enfin aimer

L’amour, c’est quand même ce qui nous tient et nous fait avancer.

A 50 ans, en principe, on a enfin compris que l’autre ne peut pas tout nous apporter ni combler tous nos manques, qu’il faut donner pour recevoir et que, comme le disait l’écrivain libanais Khalil Gilbran dans « Le Prophète » (Le Livre de Poche) « Nos enfants ne nous appartiennent pas ».

On aime mieux. « On a appris à connaître ses forces et ses faiblesses en matière de sentiments. On connaît ses propres fragilités et on a suffisamment de bienveillance et de tolérance avec soi-même pour oser aimer à sa manière », disait Maryse Vaillant, qui nous a récemment quittés. Un nouvel homme, parfois.

Car les coups de foudre se fichent allègrement de l’âge.

 

On profite mieux de tous les bons moments

On a envie de profiter au maximum de tous les bons moments pour ne pas avoir de regrets parce que c’est maintenant ou jamais.

On sait être dans l’ici et maintenant comme disent les psy parce que c’est ce qu’il y a de plus précieux.

« Dans le meilleur des cas, on est un peu en paix avec son passé, on ne le laisse pas envahir le présent. Et ce passé nous donne suffisamment de force pour ne pas craindre l’avenir » expliquait la psychologue Maryse Vaillant.

Les bons moments, ce peut être un bon film, un pot avec une copine, une virée shopping avec sa grande fille ou une sieste crapuleuse avec son homme.

Tout ce qui fait du bien, tout simplement.

 

On est dans une belle plénitude sexuelle

On n’est plus obligée de prendre la pilule, on peut faire l’amour sans souci… et même avec plus de plaisir à en croire les spécialistes.

Des psychanalystes, comme Marie-Christine Laznik, auteur de « L’Impensable désir » (Denoël), affirment que certaines femmes ne connaissent la véritable jouissance qu’après la cinquantaine.

Le docteur Sylvain Mimoun, gynécologue psychosomaticien et auteur de « Ce que les femmes préfèrent… Première enquête sur le désir féminin » (Albin Michel), confirme : « Certaines femmes ne connaissent l’orgasme qu’après la ménopause ».

A condition de ne pas hésiter à prendre un lubrifiant, car la sécheresse vaginale est assez fréquente après l’arrêt de fonctionnement des ovaires chez les femmes qui ne prennent pas de traitement hormonal de substitution (THS).

 

On peut encore changer de vie

C’est, à en croire Jolanta Bak, spécialiste des tendances et directrice de la société de conseil en innovation Intuitions, le moment de faire un bilan et de procéder à des réajustements. « Suis-je bien à ma place dans ma vie et dans mon travail ? », « Est-ce ce qui me correspond le mieux ? ». L’heure est venue de répondre à ces questions.

A 50 ans, on a encore quelques années de vie active et en bonne forme devant soi , autant ne pas les gâcher et faire les bons choix.

Cette collection ne comporte aucun produit